Un jour avec Anne-Laure et Anthony et leur Amour dans l’art

J'ai l'immense plaisir de partager avec vous aujourd'hui le mariage de Anne-Laure et Anthony qui s'est déroulé sur trois jours, du 7 au 9 septembre 2012 dans le nord de la France. Ils ont choisi d'exploiter la très belle thématique de "L'Amour dans l'art" à travers la décoration ainsi que les jeux et animations proposés aux invités tout au long de l'après-midi et pendant la soirée de la journée principale. Avec une organisation parfaite, ils vous livrent dans ce reportage émouvant toutes leurs idées, mêmes celles qui ont été abandonnées, et des conseils très intéressants pour un mariage convivial et chaleureux. 

mariage dans le nord - Cassel

Lorsque nous avons commencé notre aventure à deux le 7 septembre 2008 dans un petit restaurant parisien « A la fourmis ailée », nous sommes tout de suite devenus inséparables. Après 3 semaines, j’étais déjà invitée au mariage d’amis à Anthony où j’ai attrapé le bouquet de la mariée. Un signe !  Quelques mois après, j’ai demandé Anthony en PACS au cours d’une conversation lovés sur notre canapé. Le soir du pacs nous avons été fêté cette étape dans une petite pizzeria près de chez nous. Anthony m’a alors demandée en fiançailles. Il a fait faire une bague par un joaillier avec une aigue marine Santa Maria magnifique qu’il m’a remise tendrement dans un restaurant dijonnais quelques mois plus tard. Nous avons fait deux fêtes. La première en septembre avec nos amis sur Paris : nous avions dressé des tables sur les quais de Seine, au niveau du parc du Vert Galant, et fait un buffet dinatoire au clair de lune, en regardant passer les bateaux. C’était très sympa. La seconde en octobre 2009, dans la maison familiale du Nord avec la famille. Pour le mariage, nous avons décidé de repousser à 2012 : j’étais enceinte d’un petit Malo pour 2010 et je passais ma thèse de médecine en 2011. Alors que le mariage était déjà bien avancé, Anthony m’a invitée dans la pizzeria de nos fiançailles et a récité un poème de sa création pour me demander officiellement en mariage. Touchant ! Finalement  ce fut d’avantage un projet à deux qu’une demande romantique sur un pont de Venise.

Mariage Anne-Laure et Anthony - Cassel

choix_du_lieuDeux ans avant la date prévue pour le mariage, nous nous sommes mis en quête d’un lieu. Une première étape était à franchir : dans quelle région ? Anthony venait de Bourgogne, nous habitions sur Paris ainsi qu’une grande partie de nos amis et ma famille habitait dans le Nord avec comme attache notre maison familiale. Nous avons donc décidé de nous marier en terrain neutre, à savoir Paris. Une longue prospection a commencé sur internet, mais étant donné que nous voulions faire un mariage sur 3 jours, il est vite apparu que louer sur Paris ou ses environs sud jusqu’à 50 kms un week-end complet était difficile (les forfaits week-end n’incluant pas le vendredi soir et commençant habituellement le samedi après-midi) et surtout très onéreux. De plus, nous avons rapidement découvert, que malgré un devis détaillé, beaucoup d’options étaient à rajouter pour avoir le lieu tel que nous le visitions.

Nous avons donc changé notre fusil d’épaule et recommencé la recherche, cette fois dans les Flandres françaises et belges à proximité de notre maison familiale. Nous avons découvert que non seulement les prix étaient moins élevés mais surtout qu’ils étaient « all inclusiv » ! Donc pas besoin de rajouter 1000 euros pour les housses de chaises ou 300 euros pour pouvoir faire le vin d’honneur dehors etc.…  Après plusieurs prospections, et étude des trajets, nous avons retenu 3 lieux à visiter à Cassel. L’accueil était très chaleureux et moins commercial que sur Paris. Nous avons opté finalement pour la Chatellerie de Schoebeque du fait de la qualité de son cadre intérieur et extérieur qui permettait de profiter de la réception dans un décor magnifique quelque soit le temps (car dans le Nord il faut se préparer à toutes les éventualités). Le jardin extérieur en balcon dominait les Flandres avec une vue splendide et il était fermé (important car nous avions beaucoup d’enfants). L’intérieur s’articulait autour de salons magnifiques et d’une grande véranda pouvant accueillir le vin d’honneur, surplombant le jardin. Enfin, nous avions la possibilité d’avoir des pièces pour les enfants et les bébés pour la sieste et la soirée.

Nous avons donc choisi cette salle mais décidé de faire le vendredi et le dimanche dans notre maison familiale, car celle-ci offrait également de beaux volumes et un cadre plus campagnard qui se prêtait mieux à l’esprit de ces journées.

Chatellerie de Schoebeque

thème_mariage

Nous voulions un mariage convivial, participatif et intimiste (difficile car j’ai une grande famille) et nous n’étions pas très attachés au côté festif et spectacle. Mais rapidement l’idée de faire un pique-nique géant, un repas à base de pizzas ou apéro dinatoire tout simple sans soirée dansante ni vin d’honneur nous est apparu difficile. Nous avions fait l’expérience d’un mariage très simple dans notre entourage avec poulet grillé en tourne broche, salades maison et assiettes en carton ce qui faisait nettement moins mariage (la mariée dénotait même dans sa belle robe…). Nous avons donc réorienté notre conception de ce moment en gardant cependant : le repas pizzas convivial pour le mariage civil, les jeux pour le samedi après-midi et le dimanche. Nous avons cependant renoncé à faire une soirée spectacle à partir des talents de notre entourage (musique, théâtre, chant) ou de faire venir un chanteur pour faire un concert privé.

Comme thématique, nous avons choisi d’exploiter l’Amour dans l’Art. Cela nous permettait d’orienter chaque stand de jeu sur un Art (poésie, photographie, dessin, peinture, …) autour d’œuvres en rapport avec l’Amour ou le mariage et de nommer chaque table par un chef d’oeuvre (exemple : en peinture Les Mariées de la tour Eiffel de Chagall ou la lettre d’Alfred de Musset à Georges Sand pour la table poésie).

Pour les couleurs nous étions limités par les housses de chaises rouges et or de la salle. Nous avons donc choisi de décliner essentiellement du rouge et ivoire avec quelques touches de rose clair, orange et violet depuis les faire-part, aux feuilles de route des jeux, menus et citations de la soirée et les cartes de remerciements.

Nous avons également créé un petit logo : un lapin pour Anthony (qui les adore) et un papillon pour moi (c’était l’image de ma page facebook quand on s’est rencontré avec comme titre : « les plus grands instants de bonheur »). Anthony les a dessinés dans plusieurs situations : gambadant, jouant, chefs cuisiniers et enfin avec un étendard « Merci » pour la carte de remerciement.

thème de mariage l'amour dans l'art

robe_mariée

Je souhaitais initialement une robe simple et surtout peu encombrante, si possible courte ou taille empire. J’ai donc pris des rendez vous pour des essayages en juillet 2011 à Paris chez Couture Nuptiale où nous étions limitées à l’essayage de 4 robes seulement. Ils n’avaient pas de robes courtes et il est vite apparu que la robe taille empire, très fluide et très simple comme je le souhaitais n’était pas celle qui me mettait le plus en valeur. J’ai donc essayé 4 autres robes de styles très différents pour conclure qu’il fallait si possible marquer la taille et descendre le bustier jusqu’aux hanches au moins. Par la suite, j’avais repéré une robe superbe chez Cymbeline courte devant, longue derrière, mais malheureusement il n’a pu être possible de l’essayer (je n’étais pas assez présentable le jour où j’ai voulu prendre rendez-vous pour un essayage car je sortais de garde, et la vendeuse m’a répondu qu’elle n’avait pas de rendez-vous pour moi…)

J’ai ensuite été essayer des robes à Perpignan avec ma belle mère : une autre ambiance, un autre style et un autre prix. J’ai découvert les robes dégriffées Cymbeline, les robes Pronuptia et surtout Jesus Peiro. L’accueil était toujours très chaleureux et plus convivial que Paris. J’ai beaucoup aimé cette demi-journée qui m'a permis d’essayer d’autres styles de robes.

Fin aout 2011, j’ai fait une dernière journée essayage, cette fois à Lille avec ma mère et une autre belle sœur. J’ai commencé par Mariée Couture, une enseigne très ancienne (plus de 30 ans) qui regroupe 7 créateurs indépendant de robe de mariée. J’ai donc essayé un certain nombre de prototypes : longs, courts, larges, fluides, pour finalement superposer 2 robes courtes : je me sentais très à l’aise dans cette robe reconstituée qui finalement était courte devant et longue derrière, sans jupon. Elle correspondait le mieux à l’esprit de notre mariage. Nous y sommes retournés, et redéfini ensemble la robe à partir des 2 qui existaient. Un croquis a été réalisé pour la créatrice et nous avons demandé qu’elle soit réalisée en soie sauvage nacrée plutôt que le tissu synthétique utilisé. Le tout pour 1450 euros sur mesure soit moins de la moitié du prix de celle de Paris, qui n’en restait pas moins superbe dans mes souvenirs.

Anthony pour sa part a trouvé son bonheur chez Création Morgan car il souhaitait un costard long avec col Mao ou officier et d’une autre couleur que gris ou noir. 

robe de mariée courte devant

décor_de_mariage
Pour la décoration de l’église, je souhaitais un ensemble blanc et vert avec des hortensias blancs (une plante que j’affectionne beaucoup). Ma tante, fleuriste, nous a fait une décoration magnifique de l’autel et du porche avec une alternance de lierre et de têtes d’hortensia. Pour l’allée centrale elle avait mis des pipettes géantes portées par une armature d’acier fine de 2 mètres de hauteur faisant une haie d’honneur en fleurs blanches (delphinium blanc). Sur le livret de messe nous avions mis 2 images du Petit Prince avec une citation du livre.

Pour la décoration de la salle nous avions de grands chandeliers modernes noirs sur lesquelles nous avions mis 5 bougies blanches. Ma tante les a décorés avec de l’asparagus noir et des fleurs d’orchidées blanches. Chaque invité avait une petite pochette en tissu blanc et tulle avec une fermeture par un anneau en ruban rouge avec une rose rouge en tissu cousue dessus. Le nom était glissé dans le tulle. L’ensemble avait été fait par ma mère et ma grand-mère pendant des heures au cours de l’été. J’avais choisi le tissu à Montmartre et fait des essais. A l’intérieur nous avions mis 3 feuilles cartonnées nacrée, dans l’esprit du faire part, reliées par une petit ruban rouge également, avec sur la première un rappel de la première page de notre faire part, sur la seconde le menu, et sur la troisième une explication des anis de Flavigny avec l’historique.  Au dos de chacune des feuilles une citation sur l’Amour ou la vie (40 citations en tout avec  3 citations différentes pour chacun soit un menu unique par personne). Comme cadeau nous avions offert une boite d’anis de Flavigny : Anthony en avait toujours dans son bureau au début de notre relation et cela me servait d’excuse pour venir le voir.

Pour les noms de tables, nous avions un support type porte-nom qui nous a permis de mettre une feuille nacrée avec d’un coté l’œuvre titre de la table (exemple : l’affiche du film « 27 robes » pour la table cinéma, ou la photographie du « baiser de l’Hôtel de Ville » pour la table photographie) et au verso l’historique de l’œuvre et son auteur.

Pour le plan de table, j’avais acheté une grande toile que j’ai recouverte de feuilles de papiers de soie déchirées, collées pour faire le fond. J’ai ensuite fait passer devant 2 fils de fer dorés sur lesquels nous avons suspendu le nom des tables et des invités s’y rattachant. Quant à la boite à enveloppe pour les cadeaux (nous souhaitions un voyage à Bali), j’avais fait un petit cadre dans les couleurs des îles avec des photos de Bali suspendues. Ma tante fleuriste nous avait décoré une cage à oiseaux dans laquelle les invités pouvaient y glisser leur carte.

mariage rouge

moment_de_solitude

Le plus dur a été de se mettre d’accord sur le faire-part. Nous avions choisi de le créer nous-mêmes et il n’est pas toujours facile de s’harmoniser sur les couleurs, la disposition, retravailler la frise sur Photoshop ainsi que les dessins faits par Anthony, ajuster avant impression et surtout se mettre d’accord sur les textes. Créer le faire-part nous a finalement pris beaucoup plus de temps que ce que nous avions prévu. Ensuite il fallait trouver le papier que l’on souhaitait (nous l’avons trouvé à l’Art du papier) et surtout un imprimeur qui soit d’accord de l’imprimer sans marges de plus de 5mm (ce qui est rare…) sur ce papier là et le plier (c’était un triptyque), à un prix raisonnable. Au final, la plupart des invités n’ont pas remarqué les détails…

Une fois cette étape finie, il a été plus simple pour la suite de faire les cartes de remerciement, les menus… car toutes les bases étaient posées.

mariage dans le nord

le_jour_J

Le mariage s’est déroulé sur trois jours.

Vendredi :

10 heures : rendez-vous chez l’esthéticienne : soin du visage pour la mariée et sa mère, cours de maquillage et maquillage (avec son propre matériel) pour la mariée.

Pendant ce temps fin de l’installation des tables pour la garden party

12 heures : repas en famille ainsi qu’avec les témoins déjà arrivés, dans le jardin

15 heures : brushing pour la mariée chez le coiffeur, puis installation dans la chambre d’hôtel de la Chatellerie du Schoebeque

Arrivée des invités

17 heures : mariage civil à la mairie de Winnezeele

18 heures : photos dans le jardin

19 heures : soirée pizzas, crêpes à la ferme familiale

22 heures : lâcher de lanternes chinoises (surprise faite par un des frères de la mariée) : 30 lanternes lâchées dans le ciel par les invités

Nuit à la Chatellerie de Schoebeque

lanterne volantes

Samedi :

7 heures : petit déjeuner à deux dans la véranda du Schoebeque avec vue panoramique sur les Flandres

7 heures 30 : coiffeur pour la mariée (à 20 mètres de l’hôtel)

9 heures : habillage à deux dans notre chambre, maquillage de la mariée (seule) et photos mutuelles. Un moment fort de complicité

9 heures 45 : arrivée des enfants d’honneur pour s’habiller dans notre chambre. Début des photos de couple dehors

11 heures : départ pour l’église de Winnezeele

11 heures 30 : cérémonie religieuse

décoration église

13 heures : début du vin d’honneur dans le jardin de la Chatellerie de Schoebeque

15 heures : photos de groupe dans le jardin

16 heures : début des jeux en équipe avec rotation entre les différents stands coordonnés par un des frères de la mariée

18 heures 30 : remise des prix par les mariés

19 heures 30 : début de la soirée

Chaque table entre sur une musique différente, les mariés en dernier. Mot d’accueil.

Animations coordonnées par un des frères de la mariée avec comme transition le générique de « un gars – une fille » indiquant le thème de la prochaine animation: chanson par les amis du marié, chanson au marié par la mariée, jeux pour les mariés (deviner quel est le point commun entre toutes les personnes qui se sont levées), sketchs sur la mariée réalisés par les frères de la mariée, parodie du film Sissi l’Impératrice par les témoins de la mariée. Puis ouverture du bal par une valse de la mariée avec son père puis un rock entre les mariés sur une chanson de Julien Deniel. Enfin, superbe buffet de dessert clôturant cette longue journée avant une courte soirée dansante.

traiteur mariage

jeux pour mariage

Dimanche :

9 heures : départ de la Chatellerie de Schoebeque

10 heures : début du Brunch à la ferme familiale dans le jardin

meilleur souvenir

Anne-Laure : Le meilleur moment de la journée est difficile à discerner tant ces 3 jours furent splendides. J’ai particulièrement apprécié les moments à deux le samedi à savoir l’habillage dans notre chambre tranquillement et avec beaucoup de complicité ainsi que notre petit déjeuner. Vers 19 heures 30 nous avons de nouveau passé un quart d’heure ensemble installés confortablement sur un coin de terrasse à regarder la vue et les montgolfières en attendant que les invités s’installent pour la soirée, en se remémorant les moments forts de cette journée. Enfin j’ai été très touchée par la participation active au-delà de nos espérances à la cérémonie religieuse et aux jeux de l’après-midi.

Il y a aussi un autre très bon souvenir ce sont les deux essais de repas (plats à emporter du traiteur) et vins que nous avons fait avec notre famille à la ferme familiale au cours de l’année précédente. Un vrai moment de convivialité !

Anthony : en ce qui me concerne, ce fût une journée très dense et il m’est difficile de citer un moment en particulier, si ce n’est la journée entière (et la nuit !) du mariage religieux, qui fût particulièrement intense.

J’ai beaucoup apprécié avoir tous mes parents et amis réunis pour partager avec moi cette grande occasion. J’ai pris leur présence comme un très beau cadeau qui m’a beaucoup touché et chaque moment de la journée fût l’occasion de nombreux échanges dont je garde un excellent souvenir.

Je me souviens aussi avec beaucoup d’émotions de l’entrée dans l’église. C’est généralement le rêve des petites filles, mais j’ai été très surpris par cette grande allée, superbement fleurie par la tante d’Anne-Laure, qui s’étendait devant moi et que l’on a lentement parcouru au son de la musique du film 1492, jouée à la trompette par le musicien qui nous a accompagné tout au long de la cérémonie. Ce fût un moment très solennel qui exprimait à lui seul l’ampleur et la beauté de l’engagement que nous nous apprêtions à prendre.

préparatifs mariage

conseils_des_mariés

Notre mariage s’est passé sans accros ni fatigue, accumulée du fait d’une organisation relativement stricte en amont : j’avais fait des listes d’échéance afin d’avoir le strict minimum à faire les 2 derniers jours. Par ailleurs chaque membre de la famille proche avait un tableau excel qui reprenait les horaires des 3 jours avec leurs missions (du style aller chercher les pizzas, les viennoiseries à la boulangerie, donner les enveloppes au chanteur…) ce qui a permis de notre coté de ne pas avoir à s’en soucier, et du leur, à ne pas être surchargés car on avait réparti équitablement les tâches au cours de la journée afin que chacun puisse en profiter. Et cette organisation à été efficace et appréciée par nos proches.

Nous avons aussi beaucoup apprécié d’avoir un personnel de la Chatellerie sur place le jour du mariage : ils se sont occupés de dresser les tables pour la soirée, de disposer les chevalets pour les plans de table, de photo ou de jeux, et surtout de gérer les imprévus (il faisait chaud et nous n’avions pas assez d’eau, ils nous ont donc fournit des bouteilles, ils ont enlevé les couverts des personnes s’étant désistées le jour même ou non venues, et refait les tables…) ou renseigner les invités notamment pour la garde des enfants.

De même, nous n’avons pas regretté de privilégier la proximité des différents lieux afin de limiter les temps de trajet et de mieux profiter ainsi de la journée.

Nous avions 30 enfants dont 11 bébés : il a été particulièrement apprécié par les parents qu’il y ait des babysitters et des salles prévues pour la sieste et pour la soirée afin qu’ils puissent en profiter.

Enfin, nous avions finalement peu de temps pour les photos de couples et surtout nous n’avons pas pris le temps d’aller en faire dans la campagne environnante qui est pourtant superbe. C’est un regret. Je pense qu’il ne faut pas sous-estimer le temps à y consacrer.

prestataires_mariage

Pour la robe : Mariée Couture à Lille

Pour le costume : Création Morgan à Paris

Pour la salle : Chatellerie de Schoebeque à Cassel

Pour le coiffeur : Karact’R à Cassel (Nord)

Pour le maquillage du vendredi : Graine de Beauté à Merville (Nord)

Pour les fleurs : Fleur de Philomène à Estaires (Nord)

Traiteur : L’Atelier des Saveurs à Saint Omer (Nord)

DJ : Pascal Janssoone à Hazebrouck

Chanteur messe : Vincent Geloen à Bailleul

Vin : Magasin Nicolas 

Speak Your Mind

*